mes antennes HF/VHF/UHF

 

J’ai installé 4 antennes hf (haute fréquence) permanentes . Une des antennes est une hexbeam (voir photo plus bas). La seconde est une antenne delta de 40 m en horizontale relativement performante sur 40 m et aussi sur le 20/15/10 et la troisiéme est une antenne Verticale 20 m dont j’ai parlé ici.  et la 4eme est une moxonpour la bande des  6 m, elle vient de chez dxavenue elle est donnée pour un gain de 6 dbi et un réel rapport a/r de 32 db !

Pour la partie VHF-UHF, j’ai installé un deuxième pylône dont une vidéo est visible en ligne.

Revenons donc sur le duo gagnant en place :

L'hexbeam vient de chez dxengineering , elle a été placé à 6 m il y a 4 ans. C'est une excellente antenne , trés légère qui m'a permis de compléter le dxcc avec plus de 70 pays sans trop de problémes (mon dernier qso remarquable est une station E51 -Iles Cook). Plusieurs copains du coin s'y sont mis depuis et mon voisin immédiat, F8DSI, Romain  vient d'en installer une.

Quant à la moxon, 6 m, elle vient de chez dxavenue elle est donnée pour un gain de 6 dbi et un réel rapport a/r de 32 db !

Je suis souvent à l'écoute du 50,230 , fréquence dédiée au trafic digital sur 6m ou l’on peut entendre des stations en mode jt6m. en jt6m et ai entendu un peu de trafic.

HEXBEAM HF ANTENNES RADIO AMATEURS

Merci à l'ami Thierry F6EYD pour le coup de main pour monter ces antennes .

Pour la partie VHF/UHF

Sur le pylone j’ai installé deux antennes 9 élements tonna couplées en horizontale et d'une antenne UHF 430 Mhz helix 8 éléments.

Grâce à ce groupe J'ai pu contacter une dizaine de pays européens via satellite SSB en utilisant les satellites radioamateurs fo29-vo52-ao51-ao73.  

Pour certains la fréquence de montée est en UHF et le retour en VHF. 

Seul ao51 était en mode FM avec une sous porteuse indispensable à ‘émission. . 

J'ai eu l'occasion de trafiquer il y a 15 ans sur le satellite ao13 qui avait une orbite trés intéressante car en apogée il montait jusqu'à 25 ou 30 000 km , donc on pouvait arriver à établir des qsos avec des stations américaines ou japonaises.

J'ai eu aussi l'occasion de monter dans la région la seule station entièrement automatisée pilotée à l'aide du trakbox de sm0ter qui,

TRAKBOX SM0TER TRACKING SATELLITE


une fois les éphémérides chargées via une rs232, pilotait les antennes admirablement en site et azimuth. Ce systéme d etracking permet de suivre les satellites à orbite basse et de se consacrer au trafic lors du passage.

Ce systéme fonctionne toujours, je l'utilise moins car le trafic ces dernieres années car l'essentiel du trafic est européen en SSB,  alors qu'à l'époque en 1995,  en trafiquant sur les satellites uo22, ko23 et 25 en mode paquet à 9600 bds , contacter ces satellites en pleine nuit était indispensable pour terminer de charger les fichiers rapatriés dans la journée.

De plus une certaine configuration était nécessaire (programme WISP) et les articles sur le net peu nombreux à l'époque. Seul un article de F6BVP paru dans le REF détaillait le mode opératoire. 

Des copains se sont mis à traduire les docs dont notamment F6BXM, Thierry.

J'ai installé des préamplis, pour les 2 bandes VHF et UHF, SSB électronics alimentés par le transceiver. 

Il m’arrive aussi de trafiquer en métteorscatter lors des pluies de météorites à l'aide du logiciel WSJT en mode FSK441. J'ai une dizaine de pays de pays européens à mon actif confirmés. plus d'infos sur le trafic météor scatter . (des contacts à plus de 1000 km en VHF sont possibles ) Fréquence d'appel 144,370.

VHF TRAFIC METTEOR SCATTER HAM RADIO


Le trafic terrestre en SSB sur 2 m est très intéressant aussi, on arrive certains jours à établir des contacts à longue distance. La fréquence d'appel est le 144,300 SSB.

On trouve aussi en vhf du trafic APRS (packet 1200 bds) sur 144,800 en mode FM.  Ce mode particulier  permet de surveiller la propagation tout comme le fait le logiciel WSPR qui est peu utilisé en VHF. l’APRS commence à tomber en désuétude maintenant (2016). Il aurait été beaucoup plus sage et novateur de monter un réseau hamnet à haute vitesse et de transporter les datas via ce réseau mais aucun projet n’a abouti à ce jour.

Dire que l'on s'ennuie en VHF est un euphémisme car il y a toujours quelque chose à faire ou découvrir !


ns © ERIC COHEN Tous droits reservés 2017