Hamnet + DSTAR

Il a quelques semaunes , lors d’un qso avec l’ami Fred F4EED, sur le reflecteur DSTAR 033, je lui posais la question quant à savoir si il avait connaissance de tests effectués afin de faire passer le flux de données DSTAR à travers une liaison Hamnet. A sa connaissance comme la mienne aucune tuto de disponible sur le net et il est vrai quand on attaque ce sujet les initiés détenteurs de la pierre philosophale sont peu nombreux (ou se cachent bien hi).

En effet, mettre en place un relais DSTAR en point haut c’est sympa mais en complément sine qua none d’un relais DSTA,  il convient d’avoir une liaison internet. Sauf à posséder ou être très bien avec une vigie pompiers ou un responsable TDF, les points hauts ne sont pas desservis par une ligne téléphonique sur laquelle on doit greffer un abonnement ADSL.

Peu de solutions sauf à inverstir dans un routeur 4g/wifi et surtout un abonnement mensuel autour de 13/15 euro. Une autre solution OM existe celle de se decider à mettre en place un début de dorsale hamnet (eh eh on y revient…) sur 5 Ghz qui assurera le pont avec la connexion internet.

Possédant le matériel suite aux essais effectués il y a 2 ans, matériel en partie prété par le REF83 (qu’il en soit à nouveau remercié), je me dit qu’il était temps de sortir de la torpeur estivale (enfin presque) pour tenter de voir si il était possible d’y arriver.

Première étape : connecter un bullet en mode ap-repeteur sur un la box (ici il était connecté via un switch). La box le reconnait immédiatement et lui attribue une adresse dhcp. 

Deuxième étape : connecter au raspi/dvmega une nanostation sur le port ethernet , jusque là pas de probléme particulier , la nano détecte rapidement le bullet et sa rampe passe au rouge. Et puis plus rien ..impossible via le raspi d’accéder à l’aide du navigateur, midori , à l’interface de la nanostation histoire de voir..bon c’est pas gagné..

diag


Aprés quellques heures et surtout en m’aidant de la fonction ifconfig linux, je pense que la nanostation est plantée. Plutôt que de perdre encore du temps à la reinitaliser j’essaye une deuxième nanostation sur le raspberry pi. 

Tiens dans l’interface du bullet accessible via 192.168.1.2 apparait la nanostation avec avec la fonction decouverte du réseau.

La synchro entre les deux élements du reseau sont réelles et une adresse ip délivrée par la box adsl s’est effectuée.

Essayons donc d’enclencher la connexion au reflecteur 033 DSTAR via mon pocket id 31 en UHF sur 430,520 .

Miracle immédiatement la douce voix de la synthése vocale m’indique que la connexion a bien lieu..C’est gagné !

Je lance appel , et l’ami jean paul ON7BL me réponds imémdiatement en m’indiquant que la voix est parfaite. Le débit théorique entre la nanostation et le bullet est de 40 megabit/s soit bien plus que nécessaire. -la distance entre les deux n’est que de 5 m...L’étranglement se fait par la suite sur ma liaison adsl à 2 megabit/s.

Ci aprés copie d’écran indiquant le flux de 110 kilobits lors du qso.  





 

ns © ERIC COHEN Tous droits reservés 2017